top of page
logo cadre.png
notre méditation.png

 Notre méditation

Publié le  31 octobre 2022

La Vierge Marie est toute relative à Dieu. Elle est et elle restera toujours l’humble «
servante du Seigneur » (Lc 1, 38). Joyeusement, elle se laisse conduire par Dieu. C’est
Lui, le Très-Haut qui lui « permet d’être » avec nous. C’est Lui qui l’envoie nous
enseigner et nous dire « que, sans Dieu » nous n’avons « pas d’avenir ».
Les hommes ont fait un choix terrible, nous dit-elle : ils se sont décidés pour la mort.
Au lieu de choisir la vie, ils ont opté pour la mort. Mais notre Dieu n’est pas le Dieu des
morts, Il est le Dieu des vivants. Il est même le Vivant. C’est pourquoi, Il nous envoie la
Vierge Marie afin qu’elle nous conduise ou nous reconduise sur le chemin de la vie.
Pour nous, Marie est joie. Elle est joie pour que nous puissions témoigner
joyeusement de notre foi. Elle est aussi pour nous, chemin d’espérance afin que nous
soyons toujours capables de croire et d’espérer que le cœur de tout homme peut toujours
changer. Marie nous apporte le regard de Dieu, un regard qui ne désespère jamais, un
regard plein d’espérance, un regard qui garde une confiance infinie en la capacité de tout
homme à se relever et à choisir la vie.
Dieu est amour, Dieu est Vie. La Vierge Marie nous rappelle la grande responsabilité
que nous avons : celle d’être toujours davantage de vrais instruments d’amour et tout
spécialement pour ceux qui ne connaissent pas l’amour de Dieu. Comment pourraient-ils
Le connaître si personne ne témoigne et ne vit de Son amour ? La Vierge nous
accompagne dans cette belle et grande mission ; elle nous bénit de sa tendresse toute
maternelle et elle nous remercie de collaborer au plan de salut de Dieu.
Choisissons d’aimer nos frères, en portant sur eux un regard d’espérance et de
miséricorde. Laissons l’Esprit-Saint transformer nos regards et nos cœurs. Confiance,
Marie est avec nous ! Elle est pour nous « joie et chemin d’espérance ». Très bon mois de
novembre.

thy-laic%202018%20(1)_edited.jpg

Auteur :Marie-Marguerite Harter, CB

bottom of page